Trois soldats belges blessés au Nord du Mali vendredi

(B2) Trois soldats belges, opérant dans le cadre de la MINUSMA, ont été blessés ce vendredi (24 janvier) au Nord du Mali, vient d’indiquer la défense belge dans un message aux journalistes.

(crédit : Armée Belge / Bataillon de chasseurs à cheval)

Un engin explosif improvisé

Il était 18h09 heure belge (17h09 locales), quand le véhicule des militaires a roulé sur un IED (engin explosif improvisé) à proximité de leur camp de Gao. Un des militaires a été transféré dans le rôle 2 (hôpital chirurgical) français de Gao. Plus sérieusement touché, il « va subir une intervention aux pieds ». Les deux autres militaires ont été soignés sur place. « L’un des deux avec un bras cassé. » Les trois militaires sont « dans un état stable, leur pronostic vital n’est pas engagé ». Les familles des « militaires blessés ont été prévenues ». C’est le deuxième incident en quelques jours. Début janvier, plusieurs militaires avaient été légèrement blessés, dans des circonstances analogues, près des trois frontières (lire : Militaires belges blessés par un IED au Mali début janvier. Des détails à connaitre).

Un autre incident impliquant les Français dans la région de Tombouctou

Deux militaires français de l’opération Barkhane ont été blessés, la veille, jeudi (23 janvier), dans un autre incident, dans la région de Tombouctou, également dans le Nord du Mali. Leur véhicule, un camion ravitailleur, de type Carapace, a roulé sur un engin explosif improvisé (IED), provoquant un début d’incendie. Évacués par hélicoptère, ils devraient être rapatriés en France.

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).