(reportage) En Grèce, aux frontières extérieures de l’UE

(B2) B2 part en reportage aux frontières de l’Europe… en Grèce. Pour comprendre pourquoi l’accueil des réfugiés y est encore si difficile ? Et comment les frontières sont contrôlées ?

(crédit : Emmanuelle Stroesser/B2)

Sous pression, les autorités grecques cherchent à désemplir les îles où les centres ne parviennent plus à assurer des conditions minimales d’accueil aux migrants. À Athènes, nous rencontrerons l’EASO, le bureau européen d’appui en matière d’asile. Il nous expliquera ce qu’il fait là. Nous espérons pouvoir confirmer le rendez-vous avec le ministère grec en charge des migrations. Pour en savoir plus, notamment, sur les conditions de relogement des demandeurs d’asile sur le continent, sur le soutien de l’Europe et celui des États membres.

Au Nord de la Grèce, nous nous interrogerons sur la situation aux frontières terrestres. Une situation beaucoup couverte dans les médias européens que les routes maritimes de migrations. Mais tout aussi sensible. Nous irons voir le Haut commissariat aux réfugiés (HCR)  à Thessalonique. Nous irons voir à l’Est, du côté de la frontière avec la Bulgarie et avec la Turquie. Nous savons que l’eau du fleuve Evros y est plus douce que celle de la mer Égée. Elle charrie pourtant aussi des corps de migrants qui meurent en voulant traverser… 

(Emmanuelle Stroesser)

Emmanuelle Stroesser

Journaliste pour des magazines et la presse, Emmanuelle s’est spécialisée dans les questions humanitaires, de développement, d’asile et de migrations et de droits de l’Homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.