Les ministres de la Défense en mode “speed meeting”

(BRUXELLES2, exclusif) On connaissait déjà la réunion sans Haut représentant (à Palma), par vidéo (à Gand), Catherine Ashton vient d’inventer le “speed meeting”. Les ministres de la Défense se réuniront, en effet, lundi prochain 23 mars, pour une réunion qui devrait être une des plus courtes de leur histoire. Le programme initial prévoit, en effet, une réunion de 17h à 19h (*). Soit deux heures à peine de réunion. Plutôt inhabituel.

Inutile de préciser que la dernière session des ambassadeurs du COPS (hier), chargée de préparer cette ministérielle, a donc été plutôt agitée. Et Olof Skoog, son président permanent au nom de Cathy Ashton, a dû sans doute se boucher les oreilles pour ne pas entendre les propos désobligeants qui ont sifflé à l’encontre de sa patronne. Résultat des courses, la réunion a été quelque peu aménagée. Un petit apéro informel devrait suivre la réunion pour permettre à chacun de s’exprimer. Et la Haute représentante a fait promettre qu’elle se tiendrait à disposition des ministres autant de temps qu’il faudra (mais tout de même pas de “brussels by night”). La prochaine fois, la Haute représentante « n’a qu’à organiser une réunion par chat ou sur facebook » ironise, amer, un diplomate européen

Aux dernières nouvelles, la réunion devrait cependant se dérouler sans la présence des chefs d’opération (ce qui est généralement la règle avec les ministres de la Défense), ce qui rend la discussion, plutôt irréelle, pour parler de sujets assez importants, comme un engagement plus offensif pour Atalanta ou la fin de la mission Althea…

On savait déjà que “l’Europe de la défense” emm… la Haute représentante. Son mépris affiché à Palma de Majorque avait marqué les esprits. La récidive, cette fois à Bruxelles, ne peut être due à sa méconnaissance des sujets mais témoigne d’une réelle volonté de passer la défense européenne par pertes et profits

(*) La réunion – prévue le 24 mai à l’origine – a dû être déplacée au 23 mai (pour un problème d’agenda de la Haute représentante). Mais un séminaire, prévu de longue date dans l’après-midi, et auquel participaient déjà plusieurs ministres de la Défense, sur l’industrie de la Défense, avec Michel Barnier, ne permettait pas d’autre horaire pour le 23.

Lire également :

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).