5 inculpations pour trafic d’organes au Kosovo

5 personnes ont été inculpées, vendredi, à Pristina, de trafic d’organes humains, de crime organisé et d’exercice illégal de la médecine par le Procureur spécial du Kosovo. Les personnes inculpées, dont 4 médecins, travaillaient tous à un niveau supérieur au ministère de la santé, confirme la mission européenne « Etat de droit » (EULEX Kosovo). Ces inculpations sont liées à un dossier de trafic international d’organes, de la clinique Medicus en 2008 qui impliquaient des « donateurs » et receveurs de différentes nationalités. Parmi les organes prisés, les reins.

L’enquête avait été initiée en novembre 2008 par la police de la MINUK et du Kosovo et continuée par les policiers européens d’Eulex sous la direction du procureur spécial. Des juges européens ont été désignés pour trancher cette affaire. 

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).