Le Portugal partenaire du programme brésilien d’avion militaire

(BRUXELLES2) Au moment où les Européens débattent de capacités à développer en commun, le ministère portugais de la Défense a annoncé vouloir participer au développement d’un avion brésilien, le KC390.

Le ministre portugais Augusto Santos Silva a signé, le10 septembre, une déclaration d’intention avec son homologue brésilien, Nelson Jobim. Outre la participation au programme, les forces armées portugaises achèteraient 6 avions. Ce n’est pas le seul pays européen intéressé. La république Tchèque a aussi montré son intérêt pour acheter deux exemplaires. La Suède comme la France évaluent également la possibilité d’acheter un tel appareil ; mais ceci ressort davantage d’un échange de bons procédés. Une sorte de contrepartie à l’achat soit du Suédois JAS39 soit du Français Rafale par l’armée brésilienne.

Développé par Embraer, le KC390, avion de transport ou ravitailleur, se situe dans la catégorie du C130J Hercules avec 23 tonnes transportées (un chiffre revu à la hausse par rapport aux 19 tonnes prévues à l’origine). Le premier avion pourrait voler en 2015. Il a été vendu à plus de 50 exemplaires pour l’instant : Brésil (28 appareils), Chili (6 exemplaires), Colombie (12 exemplaires), Portugal (6 exemplaires), Rép. Tchèque (2 exemplaires). Les Emirats arabes unis semblent également intéressés. Mais le brésilien cible 500 exemplaires à terme.

(Nicolas Gros-Verheyde)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).