Actu BlogPiraterie maritime

Un pétrolier attaqué… au nord-est des Seychelles

(BRUXELLES2) C’est loin, très loin des côtes somaliennes que le BW Lion, battant pavillon de Hong Kong et opéré par une société de
Singapour,
a été attaqué par les pirates, lundi en début de matinée (vers 8h30 Zoulou, 12h30 locales).

Ce pétrolier, jaugeant 160.000 tonnes et de 330 mètres de long, un mastodonte (!), a, en effet, été attaqué par deux skiffs pirates en plein Océan indien : à plus de 1000 miles nautiques à l’est de Mogadiscio (la capitale somalienne) et à 400 miles nautiques au nord-est des Seychelles (01° sud, 61° est) ! C’est la plus longue distance jamais enregistrée pour une attaque de pirates au large des côtes somaliennes, selon le QG d’Atalanta (à ce tarif, on est bientôt plus près des Maldives, voire de l’Inde que de la Somalie!). Cela semble accréditer l’idée que les pirates disposent d’une base, fixe ou mobile (voire des deux), quelque part dans un ilôt de l’Océan indien (lireAutour des Seychelles : base et renseignement, nerf de guerre des pirates).

Des tirs d’armes automatiques et des roquettes (de RPG) ont été utilisées par les pirates. Le capitaine du navire marchand a pratiqué des manoeuvres d’évitement. Un des avions de patrouille maritime luxembourgeois, basés aux Seychelles, ainsi que la frégate française Floréal ont été envoyés sur place pour repérer les activités de pirates dans la zone.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Commentaires fermés.