Bientôt des commandos polonais contre les pirates ?

Crédit photo : GROM

(B2)Des commandos spéciaux polonais pourraient-ils bientôt se joindre à l’opération européenne EuNavfor ? L’unité « aquatique » du célèbre GROM (le groupe de réaction opérationnel mobile) – qui est aux Polonais ce qu’est le GIGN aux Français – pourrait rejoindre les forces européennes d’EuNavfor dans la lutte contre les pirates dans le courant de l’année.

L’information, révélée par notre confrère Rzeczpospolita, n’est pas confirmée par le ministère de la Défense. Du moins pas encore. Pour que le commando puisse être opérationnel, il faut encore l’accord formel du gouvernement et du président. Le projet d’envoyer des soldats polonais en Somalie – qui devait être présenté par le ministre de la défense Bogdan Klich – a été reporté lors du dernier Conseil des ministres fin 2008. Mais le président Lech Kaczy?ski (dont le quotidien est proche) semble prêt à signer une telle demande de participation. Même du coté du GROM, qui a une solide tradition de secret, on semble confirmer préparer  l’éventualité d’une intervention. C’est la prise du Sirius Star par les pirates (avec les chars ukrainiens à bord) qui aurait fait ressentir aux Polonais la nécessité d’intervenir (et sans nul doute l’intense mobilisation internationale, notamment russe). A noter que les Suisses envisageaient également d’envoyer des commandos (sans navire).

Crédit photo : GROM

Le GROM – unité d’élite de l’armée polonaise

Créé en 1990 –  à la suite de menaces terroristes perçues après l’aide que la Pologne avait fourni pour l’expatriation (l’alya) des juifs d’Urss vers Israël -, le Grupa Reagowania Operacyjno – Manewrowego (GROM) – est un corps d’intervention, multi fonctions (protection de personnalités, prises d’otages, interventions spéciales, exfiltrations, arrestations…) et tous terrains (air terre mer).

Formé aux meilleures écoles des forces spéciales, par le GRG9 allemand, les SAS britanniques et la force Delta américaine, le GROM reprend la tradition des bérets gris, la 1ère brigade autonome parachutiste de la deuxième guerre mondiale (SBS) et des commandos sans uniforme parachutés en Pologne pour aider l’AK, l’armée nationale de libération.

Dépendant du Ministère de l’intérieur, au début, le GROM passe en 1999 sous la responsabilité du Ministère de la défense. Ses hommes sont intervenus en Haiti aux cotés des forces américaines (opération « Uphold Democracy » en 1994), en Bosnie (avec l’arrestation du serbe Slavko Dokmanovic impliqué dans les crimes de guerre à Vukovar, voir photo), au Kosovo, au Koweït (voir photo) et en Irak (pour la prise du port d’Oum Kasr notamment) et en Afghanistan (opération « Enduring freedom »).

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).