Combien de morts par IED au Mali ces dernières années

(B2) La question a été posée à la Chambre des députés (belge) et la réponse fournie par le ministre des Affaires étrangères et de la défense, Philippe Goffin, le 22 janvier dernier.

Fouille anti-IED par les militaires de l’opération Barkhane (crédit : EMA / DICOD avril 2019 – Archives B2)

593 personnes on été victimes des suites d’engins explosifs artisanaux (IED) au Mali en 2018 et 459 – dont 137 morts – en 2019.

La MINUSMA a eu 93 victimes – dont 8 morts – en 2018 et 49 – dont 5 morts – en 2019.  Les forces de sécurité maliennes (FAMa) ont eu 187 victimes en 2018 et 148 en 2019.

Les autres forces présentes ont eu au total 68 victimes en 2018 et 42 en 2019. Les troupes françaises de l’opération Barkhane ont perdu 27 militaires entre 2013 et fin 2018. Les IED ont causé la mort de sept militaires français.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.