Qui a intérêt à en finir avec la mission EULEX Kosovo ?

(BRUXELLES2) La mission EULEX est mal vue par certains au Kosovo (*). Il y a bien sûr les Serbes du Kosovo, défenseurs de l’identité nationale serbe, qui voient d’un mauvais oeil cette présence occidentale qui vise à pacifier la situation sur le terrain. Mais ce sentiment est aussi partagé, coté albanais. Dans certains cercles du pouvoir à Pristina, on aimerait bien que les Européens « dégagent ». Le Premier ministre Hashim Thaçi ne s’en est pas caché à plusieurs reprises. Enfin, et surtout, la mission européenne EULEX dérange aussi par son existence même, et l’efficacité qu’elle commence à avoir dans le fonctionnement de la justice kosovare. Le travail mené par le procureur spécial, les juges, les policiers d’EULEX, les perquisitions, les enquêtes, les arrestations de personnes corrompues, de trafiquants en tous genres perturbent un petit monde bien établi, mafieux de tous bords, qui aimeraient trafiquer en toute tranquillité. Tout cela fait un ensemble de pistes pas négligeables qui avaient intérêt à un geste fort comme l’assassinat d’un douanier membre d’Eulex.

NB : pour percevoir une certaine pensée, on peut regarder ce clip de rap local intitulé « fuck Eulex »

Lire aussi :

(*) Pour s’en convaincre, regarder cette video « Fuck Eulex« 

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

2 pensées sur “Qui a intérêt à en finir avec la mission EULEX Kosovo ?

  • 3 octobre 2013 à 12:56
    Permalink

    ON s’offusque!! , ON est surpris !! !! ? J’étais à Mitrovica de nov 1999 à mars 2000 puis ailleurs jusqu’en novembre 2000 et ceci était déjà prévisible. 2 ou 3 de UCK avaient forcé l’entrée de la salle de réunion de l’ONU, Taçi en était je crois, il sont restés malgré de « vives protestations ». Pour ceux concernés l’existence de tous les traffics ( organes vivants inclus ) était connus. Sauf confiner les Serbes dans leurs enclaves (fermes ou villages) peu a été fait. En 2000 les US ont transporté en avion spécial et opéré aux USA un chef maieu des environs de Pristina gravement blessé dans une sauterie entre amis. ON peut rendre service non! Une énorme base souterraine a été créée, pourquoi ? Dans ce carrefour mondial de paix, qui y a intérêt à entretenir ce climat ? Est-on sans renseignements depuis plus de 15 ans ?
    Idem pour l’aventure Karadjic, en 1997 la SFOR était dans les choux, bien qu’elle fut informée de première main; la population savait quand et où il était, ce qu’il faisait. En 2003 ON cherchait toujours. En temps utile ON s’est arrangés. Ah les magiciens qui arrivent bien !

Commentaires fermés.