Mission au Mali, on planifie ! Premiers éléments de calendrier

(BRUXELLES2, exclusif *) Alors que les ministres des Affaires étrangères se pencheront lundi (15 octobre) sur la situation au Mali, la planification d’une possible mission de soutien de l’UE au Mali se poursuit, selon mes informations. Des contacts ont eu lieu à différents niveaux à Bruxelles, Abuja (CEDEAO) et Addis-Abeba (Union africaine). Le vote d’une résolution au Conseil de sécurité qui valide cet exercice de planification devrait désormais permettre au processus d’émerger plus rapidement.

Mission globale

Trois options sont sur la table et travaillées : une mission de formation (type EUTM), avec établissement d’un commandement C2 (type EUTM+) et soutien logistique et satellitaire notamment (EUTM++). Si la mission PSDC sera militaire, elle ne serait pas le seul élément de la présence européenne sur place. L’objectif est de l’intégrer dans un ensemble plus vaste comprenant la sécurité intérieure (immigration…), l’aide au développement ou l’aide humanitaire. Cette déclinaison de la stratégie globale devrait donner lieu à des conclusions adoptées au niveau des ministres des Affaires étrangères le 15 octobre, qui traceront le fil conducteur de la future mission.

Calendrier et premiers chiffres

Si tout va bien, un concept de gestion de crises pourrait alors être adopté à la réunion des ministres de la Défense le 19 novembre. Le concept d’opération et le plan d’opération devraient alors suivre en décembre-janvier avec comme objectif un démarrage de la mission au début de l’année prochaine, en février. Nombre de paramètres doivent encore être fixés – cela dépendra du choix de l’option – notamment la taille de la mission et ses éléments annexes (soutien médical, protection, moyens aéroportés…). Mais selon les premiers éléments recueillis par B2, la mission pourrait comporter entre 200 et 300 formateurs, auxquels il faut ajouter l’élément de soutien.

(*) Cet article a été publié sur « Le Club de B2 » en primeur pour les abonnés il y a plusieurs jours.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).