Le pooling and sharing en pratique. Les projets de l’Agence de défense européenne

Outre le programme de drone naval anti-mines (lire ici), plusieurs projets d’intensité variable ont été engagés au sein de l’Agence européenne de défense pour favoriser la mutualisation ou le partage de tâches (pooling and sharing). La plupart de ces projets concernent, en fait, surtout l’interaction avec des programmes communautaires civils et leurs conséquences sur la communauté militaire et de défense.

Nouveaux projets

Recherche & Technologie. Les ministres de la Défense vont tenter d’avoir une place de choix pour les sujets « défense et sécurité » dans le 8e programme-cadre de recherche, qui doit commencer en 2014. Elaboré par la Commission européenne, et dans lequel le Parlement européen a son mot à dire, il est de prime abord à visée civile. L’objectif donné à l’Agence est de déterminer des « domaines technologiques d’intérêt commun« .

Recherche CBRN. L’Agence va démarrer un processus de construction des capacités pour un programme d’investissement conjoint (JIP) sur la protection contre les produits chimique, biologique, radiologique et nucléaire (CBRN). Ce sera le premier programme dans le « cadre de coopération européenne », qui vise une synchronisation systématique des investissements de recherche de l’Agence, de la Commission européenne et de l’Agence spatiale européenne.

SESAR. L’impact du ciel unique et sa restructuration inquiète les ministres de la Défense, qui réagissent ainsi un peu tardivement à une politique lancée il y a quelques années. Les ministres ont ainsi mandaté l’Agence pour discuter avec l’entreprise commune chargée de la gestion du Ciel unique SESAR (Single European Sky Air traffic management Research) pour dégager les conséquences financières et opérationnelles et les nouvelles possibilités pour la défense.

Spectre radio. La politique européenne du spectre radioélectrique programme politique (RSPP), mise en place au niveau de l’Union européenne depuis 2002 (lire : sur la politique européenne) inquiète également les ministres de la Défense. L’agence a donc été chargée d’étudier les conséquences opérationnelles et financières à moyen et long terme de l’utilisation du spectre par les militaires. L’Agence devra élaborer des recommandations sur l’aspect défense du spectre radio pour soutenir les intérêts des États membres.

Un projet bientôt opérationnel

Laboratoire mobile IED. le projet de laboratoire mobile de recherche médico-légale dans les engins explosifs sur les routes devrait être déployé en Afghanistan d’ici la mi-2011. C’est la France qui sert de nation-cadre. Les préparations techniques, l’approvisionnement et la planification des effectifs du laboratoire sont sur « la bonne voie » assure-t-on à l’agence.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).