L’Europe ne nous traite pas bien, se lamente Trump

Share

(B2) Recevant à la Maison Blanche le Premier ministre suédois Stefan Löfven, le président américain Donald Trump a réaffirmé mardi (6 mars) son intention de taxer les importations d’acier et d’aluminium, affirmant notamment que l’Union européenne n’avait « pas bien traité les États-Unis« .

C’est injuste, très injuste

Les Européens « rendent pratiquement impossible pour nous de faire des affaires avec eux et pourtant envoient, eux, leurs voitures et tout le reste aux États-Unis » s’est lamenté le président américain. « L’Union européenne ne nous a pas bien traités. Et c’est une situation commerciale très, très injuste« , a-t-il ajouté.

Donald Trump joue le bras de fer

Interrogé par un journaliste sur les possibles mesures de rétorsion européennes, Donald Trump a tonné : « Ils peuvent faire ce qu’ils veulent mais, s’ils le font, on mettra alors une grosse taxe de 25% sur leurs voitures et, croyez-moi, ils ne continueront pas à le faire très longtemps ».

(avec AFP)

Lire : Acier. L’Europe ne restera pas les bras croisés face aux menaces de Donald Trump