L’Union Européenne ne reconnaît pas les élections au Haut Karabagh

(B2) Le président sortant du Haut Karabagh Bako Sahakian devrait en toute logique être réélu à l’issue du scrutin qui se tenait vendredi (20 Juillet). Ses adversaires, le général à la retraite, Vitali Balassanian, et Arkady Sogomonyan, professeur d’université ne devraient donc pas lui poser de sérieux problèmes. Une élection que ne reconnait aucunement l’Union européenne, comme l’a rappelé la Haute représentante aux affaires étrangères, Catherine Ashton. L’UE «ne reconnaît pas le cadre constitutionnel et légal au sein duquel les élections se sont tenues. Ces élections ne devraient pas porter préjudice à la détermination du statut futur du Haut Karabagh dans le cadre négocié du règlement pacifique du conflit ». Et l’UE reste prête à soutenir les négociations jusqu’à présent assuré au sein du groupe de Minsk composé de la Russie, la France et des Etats-Unis. La Haute représentante a appelé « les parties à redoubler d’efforts pour trouver une solution négociée sur la base des principes de Madrid qui permettraient d’aller au-delà du statu quo

Lire aussi :

Damien Kerlouet

© B2 - Bruxelles2 est un média en ligne français qui porte son centre d'intérêt sur l'Europe politique (pouvoirs, défense, politique étrangère, sécurité intérieure). Il suit et analyse les évolutions de la politique européenne, sans fard et sans concessions. Agréé par la CPPAP. Membre du SPIIL. Merci de citer "B2" ou "Bruxelles2" en cas de reprise