Rencontre au sommet dans l’Océan indien



(BRUXELLES2) Les commandants des trois plus forces multinationales de lutte contre la piraterie dans l’océan Indien se sont rencontrés, lundi 26 octobre, à bord de l’
Evertsen, le navire amiral de l’EUNAVFOR, dans le corridor de transit international. L’occasion pour le Commodore Pieter Bindt, commandant de la Force navale européenne (UE NAVFOR), le Contre-amiral Scott Sanders, commandant de la Combined Task Force 151 (CTF 151) et le Commodore Steve Chick, commandant du groupe maritime permanent 2 de l’OTAN (SNMG 2) « d’évaluer leurs initiatives récentes visant à accroître l’efficacité et l’efficience de leurs forces et de discuter des voies d’avenir » selon le communiqué qu’a diffusé EUNAVFOR.

Actuellement, environ 27 navires de 16 nations différentes sont engagés dans des opérations anti-piraterie au large des côtes de la Somalie dans le golfe d’Aden et l’océan Indien, soit au titre d’une des coalitions multinationales, soit à titre national (Japon, Chine, Inde et Arabie saoudite).

Selon les commandants, la « chance » pour un pirate de « détourner un navire attaqué, est de 1 sur 9, contre 1 sur 3 pour la période météorologiquement similaire du 15 Février au 15 Avril » (NB : si on analyse les chiffres du BMI, on arrive à un résultat un peu
différent). Dans le golfe d’Aden, le taux de réussite a chuté à 0 » souilgnent-ils. Mais les trois commandants ont aussi tenus à réaffirmer que le succès de la lutte contre la piraterie n’était pas en mer mais « que la solution est dans la stabilité et l’application des règles de droit à terre« , ainsi que dans « le renforcement des capacités régionales pour dissuader, perturber et de réprimer la piraterie« .

Crédit photo : EUNAVFOR : de gauche à droite,
Steve Chick (OTAN), Pieter Bindt (EUNAVFOR), Scott Sanders (CTF151)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).