Les pirates somaliens tombent sur un os… vietnamien

(BRUXELLES2) La libération du chalutier taïwanais Chin Yi Wen ne tient pas tout à fait au hasard. Parmi l’équipage figuraient 5 Vietnamiens, anciens vétéran de la guerre (on ne sait pas de quel coté). Toujours est-il que les pirates ont eu la curieuse surprise de se retrouver vite coincés. D’un commun accord, les vétérans lancent un assaut surprise sur leurs ravisseurs. Apparemment ils avaient de bons restes. Puisque les pirates prennent le large, au sens propre et figuré. Repoussés, les Somaliens sautent à l’eau, récupérés ensuite par un skiff ami et filent à l’anglaise. Ils ont bien fait. La Marine britannique tout près de là, veillait au grain. Le navire est retourné aux Seychelles avant de reprendre la route pour Taïwan. Lire aussi : Les pirates de retour au large des Seychelles. Thoniers menacés également (Maj)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).