Dernières nouvelles des missions de maintien de la paix de l’UE – PSDC (septembre 2018)

Dernières nouvelles des missions de maintien de la paix de l’UE – PSDC (septembre 2018)

(B2) En Centrafrique, c’est le début d’entraînement opérationnel du bataillon amphibie des Forces armées (FACA). Et un petit exploit logistique avec la reconstruction du pont de Zinga. En Bosnie-Herzégovine, un exercice militaire de réponse rapide est mené par EUFOR Althea.
Kassaï (Centrafrique). Début d’entraînement opérationnel pour le bataillon amphibie

(Crédit : CNC)

Depuis le 27 août, et au cours des trois prochains mois, EUTM RCA, la mission de formation des forces armées centrafricaines (FACA) va former le bataillon amphibie au centre de formation de Kassaï. Ce sont 333 militaires des FACA qui vont ainsi bénéficier d’un entrainement opérationnel, des fondamentaux, aux savoir-faires tactiques, en passant par le processus de décision d’État-major. Le tout pour être opérationnel et autonome. Cette formation suit celle de l’ensemble du bataillon d’infanterie territoriale n°2 (BIT 2). Ces deux dernières années, EUTM RCA a formé plus de 3000 personnels. Bangui-Zinga (Centrafrique). Le pont de Zinga est reconstruit
Le pont de Sapeke remonté à Zinga dans la région de Lobaye (crédit : DICOD / EMA / EUTM RCA)

Les sapeurs du génie centrafricain des FACA, les forces armées centrafricaines, ont reconstruit le pont de Zinga, en transférant le pont de Sapeke, depuis Bangui, 170 kilomètres plus au sud. Cette opération a été effectuée avec le soutien et l’expertise des militaires français du génie de la mission européenne de formation des FACA (EUTM RCA). Il a été inauguré le 22 septembre en présence des ministres de la Défense Marie-Noëlle Koyara, et des Travaux publics Ahamed Senoussi de la RCA. Ce pont va aider la ville de Zinga à sortir de l’isolement, à rétablir le trafic sur l’Oubangui, bref à développer les échanges commerciaux avec la RD Congo et le Congo. L’opération a été possible avec le soutien du détachement égyptien de la MINUSCA (mission de maintien de la paix de l’ONU en Centrafrique), qui a prêté des camions pour le transfert du matériel.

Bosnie-Herzégovine. Réalisation exercice de réponse rapide 2018
Des troupes turques participent à un exercice de contrôle des foules (Crédit : EUFOR Althea)
L’opération militaire de stabilisation en Bosnie-Herzégovine (EUFOR Althea) a organisé un exercice de réponse rapide (Quick response 2018) par des troupes venues de différents États européens — du 25e bataillon d’infanterie de Roumanie, Bulgarie, Autriche, Italie —avec d’autres force — armée de Bosnie, 3e régiment de parachutistes britannique et la force de réserve tactique de l’OTAN au Kosovo (NFTR)… Du 3 au 7 septembre se sont déroulés différents exercices tels que l’attaque d’un convoi VIP à l’aéroport, la protection de sites de stockage d’armes et de munitions, le contrôle des foules, l’évacuation de blessés par hélicoptère, de bâtiments, l’établissement de périmètres de sécurité, notamment à Pazaric, Travnik, Kula, Camp Butmir et Sarajevo. (informations rassemblés par Amélie Pugnet st.)

(Informations recueillies par Aurélie Pugnet st.)