Red Sparrow, le moineau russe passe à l’action

Red Sparrow, le moineau russe passe à l’action

Share

(B2) Dominika Egorova, une jeune ballerine russe voit sa carrière interrompue suite à un accident. Son oncle Ivan, soucieux de son avenir…, la recrute pour les services secrets russes. Elle devient un « moineau », éduquée à la dure, dans l’école publique IV, une école spéciale des services et entraînée à faire de la manipulation psychologique.

Sa mission principale : démasquer le traitre qui, au sein du gouvernement russe, révèle des secrets d’État aux Américains. Elle est chargée d’approcher l’officier traitant américain, qui a quitté Moscou précipitamment pour Budapest et sa piscine olympique qui sert de lieu d’échange. A coups d’intox réciproques et de courses-poursuites amoureuses, dans la capitale hongroise, à Vienne ou à Londres, on ne sait qui de Jennifer Lawrence (alias Dominika Egorova) et Joel Edgerton (alias Nate Nash) manipule qui.

Dans les coulisses, l’acteur belge Matthias Schoenaerts (alias Ivan Egorov, l’oncle légèrement vicieux) et la Britannique Charlotte Rampling, excellente dans le rôle de la Matron, la directrice de l’école d’espionnage, jouent merveilleusement leur rôle de tireurs de ficelles. Mais celles-ci, parfois, leur échappent. Même la fin, digne des plus beaux échanges d’espions, laisse planer le doute sur le sens de la manipulation.

Retour à la réalité

Un excellent thriller sur fond géopolitique, tiré du roman éponyme de Jason Matthews, lui-même un ancien agent de la CIA, où on se demande souvent quelle est la part de réalité et de fiction. A l’heure où le Royaume-Uni renoue, dans une ambiance de guerre froide, avec la (tentative) d’assassinat de Sergueï Skripal (1), on se demande si cette réalité… n’est pas la suite du film.

Sortie : le 21 mars en France, déjà sur les toiles en Belgique…

(1) Cet ex-espion russe, qui avait fait défection, et était passé au service de Sa Gracieuse Majesté, avait été libéré en 2010, se trouvait dans un état critique ainsi que sa fille Yulia venue lui rendre après avoir été empoisonné, dimanche dernier (4 mars), par un agent innervant tellement puissant qu’il a aussi atteint le policier venu leur porter secours. Deux réunions successives en format ‘Cobra’ du gouvernement ont eu lieu. Et le gouvernement promet de porter l’affaire devant l’Alliance atlantique.