La technique somalienne pour les immigrants ? (maj)

La technique éprouvée des pirates somaliens - bateaux-mères et skiffs - utilisée par les trafiquants en Méditerranée ? (crédit : Eunavfor)
La technique éprouvée des pirates somaliens – bateaux-mères et skiffs – utilisée par les trafiquants en Méditerranée ? (crédit : Eunavfor)

(BRUXELLES2) Pour les ministres italiens des Affaires étrangères comme de la Défense, les vagues d’immigration observées dans les eaux italiennes et maltaises ne sont pas l’oeuvre uniquement de personnes isolées ou de « petits » passeurs mais de réseaux structurés, bien organisés, qui utilisent des méthodes industrielles, pour faire arriver leur « marchandise » – des hommes, femmes et enfants – vers les rivages de Lampedusa ou de Malte.

En témoigne, soulignent les Italiens, l’utilisation de gros bateaux, des bateaux-mères, qui trainent en remorque des plus petits bateaux. « A quelques dizaines de milles des côtes, les trafiquants coupent les amarres et poussent les bateaux chargés de migrants vers la côte » raconte un diplomate. « Ils sont armés et n’hésitent pas, au besoin, à faire le coup de feu. »

Une méthode qui ressemble de façon assez symptomatique à celle utilisée par les pirates au large de la Somalie. La différence c’est qu’ici, il ne s’agit pas de partir à l’attaque de navires marchands pour prendre des otages. Les « otages » sont déjà à bord et sont consentants même s’ils savent qu’ils risquent la mort.

A suivre : La technique somalienne. Les preuves + une video sur notre chaîne YouTube.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Commentaires fermés.