L’armée française va acquérir 14 Airbus A330 MRTT

(crédit : Airbus Military)

(BRUXELLES2) C’est en visite à l’usine même où ils sont produits, que le ministre français de la défense, Jean-Yves Le Drian, a annoncé l’achat de 14 Airbus A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport). «J’ai rencontré mon homologue espagnol (Pedro Morenes) en partenaire et je suis venu ici en client» a t-il déclaré. Ces avions de ligne long courrier modifiés en avion-ravitailleur par Airbus sont capables d’approvisionner deux avions simultanément, mais peuvent également contenir, en plus d’une centaine de tonnes de carburant, 37 tonnes de matériels et jusqu’à 270 passagers à la fois, d’où son appellation multi-rôle.

Un bon investissement

Avec les temps austères qui courent, le ministre a tenu à préciser que le paiement s’échelonnera sur plusieurs années et qu’il s’agissait d’un «cycle de commande» qui débutera en 2013. Le Ministre, tout comme les autres ministères, souhaite surement faire passer un message aux investisseurs. Les mesures d’austérité doivent être accompagnées d’investissements sur le long terme et d’efficacité économique. La flotte militaire de transport de la France coûte cher en maintenance. Composée à l’heure actuelle de 14 appareils Boeing, 11 C-135FR Stratotanker remotorisés et 3 KC-135R, certains approchent les 50 années de service.

Nous comblons une lacune

L’opération Protecteur unifié en Libye avait pointé du doigt les lacunes européennes en matière de ravitaillement en vol. 80% de ceux-ci avaient été réalisés par les Américains, puisque ni l’Allemagne, ni la France, ni les Pays-Bas ne disposent aujourd’hui des capacités nécessaires. Lacunes confirmées par les propos de Markus Bentler, le commandant en chef des opérations militaires de l’UE. Ayant déclaré que l’aspect «transport» d’une opération européenne globale – telle qu’a pu la représenter l’exercice européen Multilayer 2012 – ne pourrait se faire par les seuls moyens des armées européennes et que celles-ci devraient faire appel à l’OTAN et à des contrats commerciaux.

Le Royaume-Uni, l’Australie, l’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis ont également passé commande à Airbus et l’Inde pourrait faire de même dans les mois à venir.