L’attaque des talibans sur Camp Bastion cloue huit avions au sol

(crédit : British Ministry of Defence)

(BRUXELLES2) Le Camp Bastion, situé dans la province instable du Helmand (sud), a été ce week-end la cible d’une des attaques talibanes les plus déterminées et efficaces depuis le début du conflit.

L’attaque a commencé vendredi peu après 22h (14 septembre) et a fait deux victimes du côté des américains. Environ une quinzaine d’insurgés, portant l’uniforme de l’armée américaine ont lancé l’assaut armés de lance-grenades, de ceintures explosives et d’armes légères, indique le communiqué de la force internationale ISAF. En plus des deux soldats américains tués, huit soldats et un garde privé ont été blessés lors de l’attaque.Selon Sayed Malook, chef de l’armée afghane dans le sud, un kamikaze se serait fait exploser contre un mur de la base, ouvrant une brèche par laquelle 14 autres combattants sont entrés. 13 de ceux-ci ont été tués lors de l’affrontement et un autre a été blessé et capturé.

Gros dégâts : 8 avions en pièces

Les dégâts matériels sont lourds côté coalition. Trois réservoirs d’essences ont été détruits et six hangars de maintenance ont été touchés. Six avions Harrier AV-8B, c’est à dire plus ou moins la moitié d’une escadrille de la sorte, ont également été détruits par les combattants talibans et deux autres ont été endommagés «de façon significative», confirme le communiqué de l’ISAF. Des pertes lourdes jamais infligées en une seule fois à l’aviation alliée par les talibans. Au passage l’addition n’est pas négligeable, puisque ces avions conçus pour des attaques au sol et dont la production date des années 80/90, couteraient approximativement entre 30 et 40 millions $ pièce.

Le commandement des forces alliés indique que «les insurgés étaient bien équipés, entraînés et préparés». Et la déclaration récente de Leon Panetta – le secrétaire d’Etat Us à la Défense – précisant que c’est un signe que les talibans sont à bout de souffle, sonne quelque peu faux. L’attaque s’est seulement terminée dans la matinée de samedi. On est donc largement au-dessus de l’attaque de la base aérienne de Kandahar de 2010 où les talibans avaient été complètement arrêtés avant même de rentrer à l’intérieur de la base.

Objectif ?

Qari Yusuf Ahmadi, porte parole taliban, a fait savoir que l’attaque arrivait «en représailles du film insultant des américains». Innocence of muslims, film amateur à caractère anti-islam et réalisé par un américain, met le feu aux poudres depuis plusieurs jours dans tout le monde arabe. Mais l’objectif aurait pu être double. Le Prince Harry est stationné dans la base de Bastion depuis seulement quelques jours pour une mission temporaire de quatre mois en tant que pilote d’hélicoptère Apache. «L’objectif n’était pas le Prince Harry» a précisé M. Ahmadi, alors que lundi dernier (10 septembre), il affirmait tout le contraire. «Nous ne cherchons pas à le kidnapper, mais à le tuer» avait déclaré Zabihullah Mujahid, autre porte-parole taliban. Quelque était l’objectif final, les talibans n’ont certainement pas manqué de profiter de la présence du petit-fils de sa Majesté. Les rebelles devaient savoir qu’un assaut frontal contre cette base serait vouer à l’échec mais leurs apporterait la couverture médiatique internationale du fait de la présence du Prince.

Damien Kerlouet

© B2 - Bruxelles2 est un média en ligne français qui porte son centre d'intérêt sur l'Europe politique (pouvoirs, défense, politique étrangère, sécurité intérieure). Il suit et analyse les évolutions de la politique européenne, sans fard et sans concessions. Agréé par la CPPAP. Membre du SPIIL. Merci de citer "B2" ou "Bruxelles2" en cas de reprise

Une réflexion sur “L’attaque des talibans sur Camp Bastion cloue huit avions au sol

  • 18 septembre 2012 à 09:43
    Permalien

    Le DoD a indiqué les noms des 2  »Marines » tués, l’un est le commandant de l’escadron touché. Le Lt. Col. Chris “Otis” Raible du Marine Attack Squadron (VMA) 211 “Avengers”.

Commentaires fermés.