Une délégation de crise en Syrie ?

(BRUXELLES2à C’est la proposition qu’a faite le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, à ses collègues européens (voir : Les ambassades européennes en Syrie restent ouvertes) et qu’il a détaillé ce matin chez nos confrères de la RTBF. « Nous devons évaluer la sécurité sur place pour nos ressortissants, les diplomates. Nous devons aussi examiner s’il est bien nécessaire de maintenir 20 délégations sur place ou s’il n’est pas préférable de laisser la délégation de l’Union européenne ».

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).