… et la Tanzanie, aussi, pourrait « accueillir » des pirates

Image-18.png
(crédit photo : Commission européenne)

(BRUXELLES2) La Tanzanie pourrait être le troisième Etat de l’Océan indien à signer un accord avec l’Union européenne. Tel est, en effet, le sentiment au sein de la délégation européenne. Il est vrai que cela fait plus d’un an qu’on en parle et que les diplomates préparent le terrain (1). Mais cette fois on semble plus proche d’un accord. Le pays a, récemment, modifié sa loi pénale (2). Et une aide logistique et financière de l’UE pourrait lui être apportée, pour les prisons, la justice et la police a précisé Catherine Ashton, la Haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères.

(NVG)

(1) Lire : L’UE prépare un accord avec la Tanzanie pour EUNAVFOR (mars 2009)

Transfert des pirates: après les Seychelles, la Tanzanie ou l’Ile Maurice)

(2) Lady Ashton en tournée en Afrique de l’est mais pas en Ouganda 

 

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).