Un Conseil des ministres de la défense plutôt intense


(B2) »Je n’ai jamais vu un Conseil des ministres de la Défense aligner autant de déclarations et de décisions ». Le propos d’Hervé Morin, le ministre de la Défense français qui présidait la réunion, au sortir de la réunion du 10 novembre, à Bruxelles, était peut-être un peu emphatique. Mais à lire les conclusions, on peut être tenté de dire que ce n’est pas du domaine de la forfanterie habituelle des hommes politiques qui reprennent à leur compte tous les succès de leurs prédécesseurs. Qu’on en juge…

Les Ministres de la défense ont siégé en plusieurs formations – comme comité directeur de l’Agence de défense, ensuite entre eux, puis avec les Ministres des Affaires étrangères. Ils ont approuvé le lancement, ou une nouvelle étape, dans une dizaine de projets industriels et opérationnels (flotte aérienne de transport, modernisation d’hélicoptères, déminage maritime, drone,…), le lancement de plusieurs projets renforçant la coopération entre les armées (Erasmus militaire, opération aéronavale, projection de base aérienne et évacuation de ressortisants…), sans compter l’habituel budget de l’agence européenne de défense (en hausse, avec 10 personnels en plus) et l’approbation du cadre politique et juridique de lopération Atalanta en Somalie. Bref du lourd !

Dire que l’Europe de la défense est relancée est sans doute un peu présomptueux. Car la PESD n’était pas vraiment bloquée. En revanche affirmer qu’elle bénéficie ainsi d’un sérieux coup de pouce avec un plan de charge bien fourni pour l’avenir est tout à fait exact. Si tout ou presque se déroule comme programmé, on pourra inscrire le 10 novembre dans les dates clés de l’Europe de la défense.

(NGV)

Pour télécharger les conclusions.

(photo : conseil de l’Union européenne, de gauche à droite Hervé MORIN (France), Jean-Louis SCHILTZ (Luxembourg), Franz-Josef JUNG (Allemagne), Piter DE CREM (Belgique)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).