La task-force Takuba en quelques mots

(B2) Déclarée pleinement opérationnelle fin mars, la task-force Takuba est pour l’instant installée sur deux lieux essentiellement

L’essentiel de la task-force Takuba est basé à Ménaka. Se trouvent :

  • le quartier général de la force avec des officiers de huit pays (France, Estonie, Tchéquie, Suède, Italie, Belgique, Pays-Bas, Portugal) ;
  • le 2e task-group franco-tchèque avec l’ULRI malienne n°2 ;
  • la force de réaction rapide (véhicules, hommes, hélicoptères) suédoise ;
  • la force de protection armée par les Français ;
  • et l’antenne chirurgicale et de réanimation suédoise.

A Gao, se trouve le premier task-group franco estonien avec l’ULRI malienne n°4.

Enfin à Niamey, est basé un C-130 suédois, chargé de l’évacuation médicale stratégique, ou des transports.

La task-force takuba est commandée par un général français, le général de brigade Philippe Landicheff, issue des forces aériennes (il était anciennement à Bordeaux).

(NGV)

Lire aussi : Force Takuba : qui participe, observe ou simplement soutient ? (v3)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.