UE-US : la guerre des tweets fait rage

UE-US : la guerre des tweets fait rage

Share

(B2) Entre les Européens et le président américain Trump, la guerre des tweets fait rage. En arrivant au G7 à Charlevoix, au Québec (Canada), c’est le président français Emmanuel Macron qui a entamé les hostilités.

« La guerre commerciale n’est bonne pour personne, à commencer par les travailleurs américains ! Rénovons le cadre mondial du commerce. Mais respectons les règles du jeu collectif », déclare-t-il sur twitter.

Avant d’ajouter « Peut-être que cela est égal au Président américain d’être isolé, mais cela nous est aussi égal d’être à 6 si nécessaire ».

Donald Trump qui s’est fait surprendre dans le jeu où il est précurseur d’habitude a alors balancé l’artillerie lourde, attaquant tour à tour les Européens et les Canadiens : « Dites au premier ministre Trudeau et au président Macron qu’ils facturent des tarifs massifs aux États-Unis et créent des barrières non monétaires. L’excédent commercial de l’UE avec les États-Unis est de 151 milliards de dollars, et le Canada empêche nos agriculteurs et les autres de s’en sortir. »

Et d’ajouter : « Pourquoi l’Union européenne et le Canada n’informent-ils le public que depuis des années, ils utilisent des tarifs de commerce massifs et des barrières commerciales non monétaires contre les États-Unis. [C’est] totalement injuste envers nos agriculteurs, nos travailleurs et nos entreprises. Abattez vos tarifs et barrières ou nous ferons plus que vous répondre ! »