Oh my god, le déficit !

Ce sera aussi une couronne pour le respect des règles économiques ? (crédit : Crown / La Reine lors de la cérémonie de l'Anzac Day)
Une couronne également pour les règles du déficit ? (crédit : Crown / La Reine lors de la cérémonie de l’Anzac Day)

(BRUXELLES2) La Commission européenne pourrait décider, prochainement, de taper fort… sur le Royaume-Uni.

Le Royaume hors des clous

Selon des premiers éléments, Londres est totalement hors des clous en matière économique. Les prévisions économiques de la Commission européenne pourraient ainsi révéler une augmentation du déficit.

La gestion Cameron : la croissance plutôt que le déficit ?

Pire. Londres ne respecte ni le chiffre nominal, ni le chiffre d’effort structurel (hors conjoncture), ni la prévision d’objectifs ne sont réalisés. En gros, c’est la bonne gestion du Premier ministre Cameron — et le fichu « miracle économique » britannique — qui va se prendre un méchant camouflet. A quelques jours des élections générales au Royaume (7 mai), un beau coup de pied de l’âne de l’exécutif européen. De quoi agiter un bon chiffon rouge outre-manche.

(NGV)

Nota bene : bien que non membre de la zone euro, le Royaume-Uni est soumis comme tous les autres pays au respect du pacte de stabilité et de croissance, et doit soumettre à « Bruxelles » un programme de convergence.