L’UE va recharger son fusil pour la paix en Afrique (Maj)

Le logo du dernier sommet Afrique - UE qui s'est tenu à Tripoli en novembre 2010

(BRUXELLES2) Le budget de la « Facilité de soutien à la paix pour l’Afrique », est presque à sec. Au rythme des conflits, le montant de 300 millions d’euros qui figure dans le 10e FED (le Fonds européen pour le développement) au titre de la période 2008-2013 devrait, en effet, être épuisé cette année. Les 27 ont donc décidé de recharger leur fusil … Ils vont puiser dans la sous-réserve de 300 millions d’euros pour la paix, la stabilité et la prévention des conflits pour « reconstituer » les ressources de la Facilité de soutien à la paix pour la période 2011 – 2013. Cette décision a déjà été approuvée dans le principe. Elle doit maintenant être formalisée. Les experts Afrique des 27 se réunissent, le 3 mai, dans cet objectif, décision qui pourrait ensuite approuvée par le Conseil des ministres des Affaires étrangères ou dans un autre Conseil en point A, sans discussion. (Maj) Cette décision a été approuvée le 17 mai au conseil des ministres de l’Agriculture.

NB : La Facilité de soutien à la paix pour l’Afrique a été créée en 2003 pour constituer une source de financement prévisible à l’appui de l’Agenda pour la paix et la sécurité en Afrique. Elle est financée par le Fonds européen de développement, de façon « provisoire » estime-t-on au Conseil de l’UE. « Il faudra par la suite envisager d’autres formes de financement à partir d’un examen de l’efficacité de la facilité. »

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).