Bavure dans le conflit entre le Kenya et les Al-Shabaab

(BRUXELLES2) Au moins sept pêcheurs kenyans sont présumés morts, tués par la marine kenyane vendredi dernier (4 novembre). Une dizaine de pêcheurs étaient partis de Mombasa. Repérés par la marine kenyane qui patrouille le long des côtes somaliennes, ils ont été interrogés dans la nuit de jeudi à vendredi, puis relâchés, ayant pu prouvé leur qualité de pêcheurs, selon des témoignages des survivants et de leurs familles. Mais ensuite alors qu’ils repartaient, de la zone de Kiunga près du Ras Kamboni à la frontière somalienne, ils ont été mitraillés. Plusieurs pêcheurs ont sauté à l’eau, mais seuls trois ont pu regagner la côte.

Les forces kenyanes ne reconnaissent pas ces faits, selon le quotidien The Nation. Le major Chirchir, porte-parole, livre même une autre version : « les militaires ont demandé au navire de s’arrêter. Mais celui-ci a continué de s’approcher à grande vitesse des navires. Les marins ont alors répliqué. (…) Nous croyons que plusieurs militants (des Al Shabab) étaient à bord. » Et le militaire d’appeler « la population à signaler à la police toute personne qui serait soignée pour des blessures par balles ». L’armée kenyane a ainsi reconnu avoir coulé deux bateaux. Mais elle estime qu’ils étaient « ennemis » remplis de militants d’Al Shabab (plus d’une dizaine seraient morts reconnaît-elle).

Les autorités kenyanes ont déclaré toute la zone proche des côtes somaliennes et kenyanes, « zone de sécurité », interdisant toute navigation.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Une réflexion sur “Bavure dans le conflit entre le Kenya et les Al-Shabaab

Commentaires fermés.