L’Ukraine abroge son statut de non aligné

Le président Porochenko arrive en visite en Pologne le jour où il signe l'abandon du statut de non-aligné. Symbole d'une orientation à l'Ouest toute (crédit : Présid. Ukr.)
Le président Porochenko arrive en visite en Pologne le jour où il signe l’abandon du statut de non-aligné. Symbole d’une orientation à l’Ouest toute (crédit : Présid. Ukr.)

(BRUXELLES2) Le président ukrainien, Petro Porochenko, a présenté, ce jeudi (18 décembre), à la Rada (le parlement national), un projet de loi prônant « l’abolition de la politique de non-alignés de l’Ukraine« . Un projet qui devra être examiné en urgence par le Parlement. L’objectif de la loi est de créer un « mécanisme supplémentaire » pour assurer la souveraineté, l’intégrité territoriale et l’indépendance de l’Ukraine, indique le président ukrainien dans un communiqué.

« Le statut des non-alignés de l’Ukraine, inscrit dans la loi de l’Ukraine « Sur les principes de la politique intérieure et étrangère » s’est avéré être inefficace dans le contexte de la défense du pays contre l’agression et la pression étrangère. Le fait que l’Ukraine ait été situé dans la zone « grise » tampon entre les systèmes de défense collectives puissantes pendant une longue période est un défi supplémentaire pour notre pays » est-il précisé.

Un rapprochement avec les pays de l’OTAN

Cette déclaration est une première étape au rapprochement de l’Ukraine d’une part avec l’OTAN, d’autre part avec l’Union européenne. Auparavant, l’Ukraine compte se rapprocher des pays membres de ces deux organisations, notamment ses pays voisins comme la Pologne et la Lituanie. Ce n’est pas un hasard si Porochenko ce trouvait ce jeudi en visite d’Etat en Pologne. Il a profité de ce séjour pour aller à Lublin, le siège de la toute nouvelle brigade commune Ukraino-Polonaise-Lituanienne.

La Brigade Ukraino-Polonaise-Lituanienne opérationnelle en 2015

« Cette unité n’est pas seulement le brillant exemple de la coopération militaire et l’interaction des trois pays amis. C’est aussi une base moderne et fiable pour l’amélioration de nos compétences militaires » a déclaré Porochenko lors de la visite. « Les militaires ukrainiens ont ainsi la possibilité d’améliorer leurs compétences militaires. Cette coopération militaire permettra à l’armée d’évoluer vers des normes modernes et d’améliorer de façon notable sa capacité de combat ». NB : la pleine opérationnalité de cette brigade commune est prévue au début de 2015.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).