Les commandos US interviennent. Les otages de l’ONG danoise DDG sont libres

(crédit : US Navy Seal)

(BRUXELLES2) Le Danois Poul Hagen Thisted et l’Américaine Jessica Buchanan sont libres. Les commandos des opérations spéciales américains ont libéré des pirates somaliens qui les retenaient prisonniers les deux membres de l’ONG danoise Danish Demining Group (membre du Danish Refugee Council) lors d’un raid mené dans la nuit de mardi à mercredi. A la faveur de l’obscurité, les six hélicoptères venus de Djibouti ont atterri près du campement des pirates somaliens situé non loin de la ville de Galkayo.

9 pirates tués

Les hommes des Navy Seal 6 n’ont pas hésité. Lors des échanges de tirs, 9 des pirates ont été tués tandis que 5 autres ont été capturés. Aucun blessé n’est à déplorer coté américain. « Les otages vont bien et ont été mis en sécurité » a tenu à préciser la défense US. Les otages avaient été capturés en octobre dernier près de Galkayo, dans l’espoir d’en tirer un bon prix. Cela ne leur a pas porté chance. Les Américains ne leur ont pas laissé le choix. La nouvelle de la libération a d’ailleurs été officiellement commentée à Washington ce matin par le président Obama : « Les Etats-Unis ne toléreront pas la prise en otage de nos populations, et ne ménagera aucun effort pour assurer la sécurité de nos citoyens et de traduire leurs ravisseurs devant la justice. C’est notre message également : les Etats-Unis seront fermes contre toutes les menaces à notre peuple.  »

« Bon Travail »

La veille, alors qu’il délivrait au Congres son discours sur l’Etat de l’Union, moment clé dans la vie politique d’un président, surtout en campagne électorale, Obama a serré la main de Panetta, son ministre de la Défense, en lui disant « bon travail » ; message sybillin qui n’avait été compris que par l’intéressé ; personne ne sachant alors de quoi il parlait. « Cette libération d’otages réussie, réalisée dans un environnement hostile, est la preuve de la superbe compétence des membres de notre service qui ont risqué leur vie pour sauver celle des autres », a rappelé de son coté le Secrétaire à la Défense, Leon Panetta.

Commentaire : cette intervention se veut un coup d’arrêt à l’évolution de la tactique des pirates qui, faute de trouver sur mer de quoi alimenter leur « business », se tournent vers le rapt d’occidentaux sur terre ou l’achat de personnes déjà capturées en Somalie ou dans les régions avoisinantes (Kenya principalement). Ils détiennent toujours une Britannique et deux Espagnoles « achetées » aux Al Shabaab pour les renégocier. Tandis qu’un otage français – agent de la DGSE – est toujours aux mains des Al Shabab.

Lire aussi : Les pirates « achètent » 2 otages de MSF aux Al-Shabaab

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).