L’ONU devrait pouvoir compter sur l’Europe

Colloque engagements opérationnels (© NGV / B2)

(BRUXELLES2 à Paris) Pour Alain Le Roy, ancien responsable des missions de maintien de la paix pour l’ONU, les Nations-Unies devraient pouvoir compter davantage sur l’Union européenne, notamment quand il s’agit de renforcer des forces de maintien de la paix. L’intervention en Côte d’ivoire l’a montré. « C’est un sans faute pour la France mais aussi pour la crédibilité des forces de maintien de la paix. » Dans ce cas, « la France n’était pas loin. Mais elle ne peut être partout. La France devrait prévoir une force de renfort européenne, un battlegroup ou autre, pour soutenir les opérations de maintien de la paix de l’ONU. » Et d’ajouter son inquiétude sur certaines points du globe, particulièrement en Afrique. « Nous avons en ce moment des élections très sensibles au Congo (NB : législatives et présidentielle le 28 novembre). Si jamais il y a un coup dur, j’aurais aimé pourvoir compter sur un battlegroup européen. La France aurait intérêt à mutualiser les efforts européens en ce sens. » 

A vrai dire, cette proposition n’a pas rencontrer autour de la table une levée d’enthousiasme. Le ministre français de la Défense Gérard Longuet s’est montré certes « parfaitement décidé à soutenir toutes les initiatives de l’UE. » Mais il a aussitôt ajouté un bémol sérieux (*) : « Il faut dans le combat une confiance mutuelle. Et je ne la trouve pas actuellement. »

Nb : Peu avant, il avait estimé : « Il n’y a pas d’engagement opérationnel sans unité de commandement, sans définition de la mission claire. Ce qui est décevant c’est quand on portera tout seul le fardeau et qu’on a des partenaires qui nous compliquent la vie. »
Lire également :

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Commentaires fermés.