Congé maternité: la Commission se bouge un peu

(B2)C’est assez peu courant que la Commission européenne propose une nouvelle norme sociale minimale qu’il ne faut pas mégoter. Même si cette proposition (18 semaines de congé minimal contre 14 dans la législation existante) est en retrait par rapport à ce que demandait le comité consultatif (24 semaines) ou les premiers projets initiaux (20 semaines). Même si certaines dispositions (sur la conciliation vie familiale – vie professionnelle, on est passé d’un droit pour les femmes à une possibilité renforcée d’avoir un aménagement d’horaires). Même si la protection des femmes durant le licenciement n’est pas autant assurée que l’apparence (on donne simplement un droit de demander les motifs du licenciement pour la jeune mère licenciée à son retour de congé maternité)…
… C’est toujours mieux que rien !

D’autant plus que dans nombre d’Etats membres, la situation n’est pas aussi rose qu’on veut bien le dire. Et la Commission se fait un plaisir de le rappeler. Les Etats – soit-disant apôtres de l’Europe sociale – l’Espagne, la Belgique, la France, l’Allemagne – sont aussi ceux qui ont la plus basse durée légale du congé maternité. En dessous donc de la nouvelle prochaine future norme, ils vont devoir changer la législation – « à cause » de l’Europe -:)

Alors ne boudons pas notre plaisir…

(NGV)

Pour lire l’article paru aujourd’hui dans Ouest-France http://www.ouest-france.fr/Bonne-nouvelle-pour-les-mamans-l-Europe-allonge-les-conges-de-maternite-/re/actuDet/actu_3631-715230——_actu.html