Opération de sauvetage au large de Mytilène en mer d’Egée

(B2) Une opération de recherche et de sauvetage importante a été menée ce mardi (11 juin) au large de l’île de Lesbos en Grèce pour venir au secours d’un bateau de migrants et réfugiés parti de Ayvalik en Turquie

Au petit matin

C’est un navire de patrouille de la maréchaussée néerlandaise, participant à l’opération Poséidon (1), qui a repéré au petit matin vers 6h45, un bateau pneumatique chaviré au nord-est au large de Mytilène, en mer d’Égée, alors qu’il patrouillait sur la mer entre la Turquie et la Grèce, selon l’agence Frontex. L’alerte a immédiatement été lancée. Le centre grec de coordination des opérations de recherche et de sauvetage (EL-AKT) a demandé à tous les navires présents sur zone de participer.

Six navires mobilisés et un hélico

Six navires au total — deux patrouilleurs grecs, un bateau de sauvetage grec, le patrouilleur néerlandais et un patrouilleur italien de la Guardia di Finanza ainsi qu’un navire privé — ont été mobilisés pour participer aux opérations de secours, ainsi qu’un hélicoptère Super Puma de l’armée de l’air grecque. Au final, 57 personnes ont pu être récupérées, mais sept corps ont été retrouvés (quatre femmes, un homme et deux filles) dont le décès a été constaté à l’hôpital général de Mytilène, où ils avaient été transportés, d’après les Grecs.

(NGV)

(1) 13 navires, deux hélicoptères, 43 voitures et 618 officiers sont déployés dans le cadre de l’opération Poséidon en Grèce, coordonnée par l’agence Frontex.