Incident lors de la reprise de l’Alheera ?

(B2) L’intervention de la marine chinoise lors de la libération du tanker battant pavillon panaméen, lAlheera, le 15 avril dernier ne semble pas s’être passée en douceur. Selon Voice of Africa Somalia, deux pirates ont été tués et un troisième blessé sur les neuf membres que comptait le groupe d’attaque pirates, lors de l’intervention. Les cadavres des pirates auraient été retrouvés sur la plage de Durduri un village côtier de Somalie, indique Ahmed Abdullahi, un porte-parole de la force de police du Puntland.

Un bilan que ne reconnait pas la marine chinoise. La frégate Hengyang avait été alertée samedi (15 avril), vers 21h30, via le système Mercury (mise en place par les Européens d’EUNAVFOR Atalanta), disant qu’un navire était attaqué par un groupe de cinq pirates et demandait de l’aide » a indiqué le ministère chinois de la Défense dans un communiqué. Arrivé sur zone le lendemain, dimanche (16 avril), elle a déployé son hélicoptère de bord vers 10h30. Après cette reconnaissance qui a « fait fuir les pirates », la situation a été jugée « sûre » et le tanker « a pu poursuivre sa route ».

(NGV)