Transfert de responsabilité à l’aéroport de M’Poko

un Blindé de la Minusca sur la zone aéroportuaire (© NGV / B2)
un Blindé de la Minusca sur la zone aéroportuaire (© NGV / B2)

(BRUXELLES2) Les militaires européens ont passé, officiellement, le relais aujourd’hui (17 novembre) aux casques bleus de la MINUSCA. Une passation symbolique. Le transfert de responsabilité entre l’Unité d’Infanterie de l’EUFOR – assurée essentiellement par une compagnie géorgienne – et le contingent gabonais de la MINUSCA s’est étalé, en fait, sur plusieurs semaines. Durant ce temps, les deux forces ont mené des opérations conjointes « dans le but de maintenir un engagement sécuritaire identique au bénéfice des opérations aériennes et de la population » confirme-t-on du côté d’EUFOR RCA.

Un des objectifs d’EUFOR est atteint

Pour les militaires européennes placés sous les ordres des généraux français Lion et Pontiès, cette cérémonie de passage de consignes constitue, en tout, cas, « l’une des réalisations de la fonction de ‘pont’ vers la MINUSCA, dans le cadre de la transition progressive entre les deux forces » qui devra s’achever en mars 2015. La mission européenne « continuera cependant à fournir son soutien aux Casques Bleus déployés sur M’Poko » ajoute-t-on à EUFOR RCA, notamment par son Unité de génie. Le génie européen (les Italiens notamment) a ainsi procédé récemment à la restauration de la voie d’accès à l’escale, ainsi que les structures de contrôle de l’aéroport.

L’aéroport, le poumon du pays

La sécurisation de l’aéroport et ses environs est une priorité des forces internationales. L’aéroport est le « seul point d’accès international du pays » ne se privent pas de rappeler les différents militaires connaissant bien la région et, avec sa zone aéroportuaire, il est un « poumon » indispensable pour Bangui comme pour les forces internationales (Sangaris, EUFOR, ONU, ONG…) déployées sur place.

(NGV)