L’été sera-t-il chaud au Kosovo ?

Exercice commun EULEX - KFOR, été 2009 (Crédit: EULEX Kosovo)

(BRUXELLES2) C’est un nouvel incident qui s’est produit au nord Kosovo : le Gate 31 – le poste frontières près de Zubin Potok – a été attaqué à la grenade mardi (19 juin). Une seule des deux grenades a explosé, faisant un blessé du côté des soldats de la KFOR (la force de stabilité de l’OTAN) en plus des dégâts matériels. La mission Etat de droit au Kosovo (EULEX) a immédiatement condamné ces attaques qualifiées de « lâches » et a lancé une enquête pour trouver ses auteurs. « Une telle attaque est une attaque contre la communauté internationale » est-il mentionné.

Il ne s’agit pas d’un fait isolé. En fait, d’autres dérapages sont à craindre durant l’été, dans une sorte d’escalade de la provocation, comme plusieurs sources européennes et militaires l’ont confirmé à B2. A l’heure où Eulex comme la Kfor cherchent à réduire leurs forces sur place. Le 30 mai dernier, un véhicule d’EULEX avait également été attaqué dans les environs de Zubin Potok, au Nord du Kosovo. Là aussi, une telle attaque était interprétée comme une attaque contre l’UE. Les Européens sont aussi sous le feu des critiques dans les médias locaux. Dans un article du 14 juin, le Kosova Sot s’en prenait au juge (européen) de la Cour Suprême, Gerrit-Marc Sprenger, en l’accusant de comportement non éthique et de pauvres résultats. EULEX a fermement condamné de telles allégations qui « sont une attaque inacceptable contre les membres d’EULEX ». « Cet article fait preuve d’un manque total des standards journalistiques de base. (…) Toute attaque personnelle contre des juges sera considérée par EULEX comme une attaque contre l’indépendance du système judiciaire ».

Lire aussi : Les douaniers européens reprennent le contrôle de Gate 1 et 31