Turcs et Roumains, aidés de Suédois et Luxembourgeois, arrêtent 9 pirates

Le TCG Gemlik de la CTF 151 intercepte un skiff pirate (crédit : Combined Maritime forces)

(BRUXELLES2) La frégate turque TGC Gemlik a intercepté, sous drapeau de la CTF 151 (la coalition de navires emmenés par les Américains dans le Golfe d’Aden), un skiff « pirates » à environ 420 miles nautiques à l’est de Mogadiscio, annonce le QG de cette opération basé à Bahrein. Détecté dans la nuit de mardi à mercredi matin (20/21 novembre) par un avion de patrouille maritime suédois de la force européenne Eunavfor, les deux bâtiments les plus proches de la source, le TGC Gemlik et le navire roumain Regele Ferdinand (Eunavfor Atalanta) se sont mis à sa poursuite. Un avion de patrouille maritime luxembourgeois a maintenu la surveillance jusqu’à ce que le Gemlik soit suffisamment prêt pour envoyer un hélicoptère S-70 Sea Hawk sur place au lever du jour. L’embarcation avait, pendant une heure, cherché à s’échapper avant d’abandonner. 9 suspects ont donc été interceptés par la marine turque et remis au navire Regele Ferdinand afin de récupérer toutes les informations nécessaires à leur inculpation. Le skiff a été détruit. Une belle coopération internationale en perspective.

Pour le contre-amiral Potts, commandant des opérations de la force européenne, cet effort international est important. « Je suis content de voir qu’à travers des efforts combinés des forces anti-piraterie dans la région (…) les pirates ont été rapidement trouvés et leur embarcation détruite ». Avant d’ajouter que c’était néanmoins « une indication que les pirates ont toujours l’intention de prendre la mer et que tous ceux qui sont impliqués dans la contre-piraterie, qu’ils soient militaires ou de l’industrie, doivent rester vigilants et préparés ».