La 3e session de formation d’EUTM Somalia entre dans le vif

La 3e session de formation d’EUTM Somalia entre dans le vif

Share

(crédit : UE / EUTM)

(BRUXELLES2) La formation des soldats somaliens assurée par les Européens en Ouganda (EUTM Somalia) a franchi un nouveau cap aujourd’hui avec la fin de la session de plusieurs modules assurés par les instructeurs européens pour les officiers. Le ministre belge de la Défense, Pieter de Crem, était sur place la semaine dernière pour saluer les instructeurs belges. Cette formation a été entamée le 21 novembre dernier et doit se terminer en mai 2012. Un total de 251 militaires ont été formés – dont 20 juniors officiers et 147 sous officiers, 4 commandants de compagnie (Coy Comm) et 20 personnel de commandement de compagnie (Coy Staff) – avec un objectif : former l’ossature d’un système de contrôle et de commandement (C2) pour la future armée somalienne sous l’autorité du GFT (le gouvernement fédéral transitoire). Elle se termine dans les 2 derniers mois par une phase dite « de cohésion », permettant de mixer les officiers avec les autres soldats formés par les Ougandais (356 soldats).

La mission européenne a déjà formé 191 militaires lors de la première session de formation (21 juniors officiers et 170 sous-officiers), 282 lors de la seconde session (35 juniors, 247 sous-officiers) tandis que l’UPDF formait respectivement 716 et 587 soldats lors de la première et seconde session. En tout, au terme de ces trois sessions de formation, 2400 soldats somaliens auront été formés. Leur horizon géographique s’est élargi par rapport aux premières arrivées. « Ils viennent de partout maintenant, également du Somaliland. La sélection a été améliorée. »

« Les recrues Somaliennes sont enthousiastesIls prennent des notes, ils posent des questions » témoigne un officier européen à B2. « Ils ont la volonté, ils comprennent qu’ils sont l’espoir de la nation. (…) Nous essayons d’ailleurs de former aussi des citoyens pas seulement des soldats en leur donnant des rudiments du droit international humanitaire, axant sur les notions de respect de la vie, d’égalité des sexes, de la charte des soldats… Des valeurs universelle. C’est important car ils communiqueront aussi cette information à leur environnement, leur famille, … »

L’Union européenne a déployé en Ouganda environ 125 militaires – ce chiffre fluctue en fonction des semaines, il y en a 117 actuellement (dont 26 Français).

Lire également :