5 nouveaux ambassadeurs sur la carte diplomatique européenne

(BRUXELLES2, exclusif) Outre la nomination d’un représentant spécial pour le Moyen-Orient, plusieurs nominations d’ambassadeurs de l’Union européenne sont attendues dans les heures ou jours qui viennent. La plupart concernent des zones sensibles : l’Erythrée – pays enfermé sur lui-même, objet d’un embargo sur les armes – ; l’Egypte – pays en transition et bouilloire électorale ; le Sud-Soudan – nouvel Etat et nouveau venu sur la carte diplomatique européenne.

On peut remarquer que les Allemands – qu’ils proviennent d’Allemagne ou du service diplomatique européen – sont ainsi particulièrement bien servis. Ils l’avaient été beaucoup moins dans les précédentes nominations. Et Berlin avait un peu « râlé » et fait pression, selon ce que j’ai pu comprendre… Voici les noms qui pourraient être pressentis (à confirmer).

Egypte = James Moran (SEAE / britannique). Il n’aura que la frontière à franchir. Il avait été nommé – comme ce blog l’avait annoncé – à titre provisoire chef de la toute délégation de l’Union européenne en Libye.

Britannique, diplômé des universités de Keele, Harvard et Londres, James Moran est entré à la Commisson européenne en 1983. Il a servi dans plusieurs postes tant au siège que dans les délégations de l’UE en Ethiopie, Jamaïque et Jordanie – ces deux dernières de délégation – avant d’être le chef de l’unité Chine et Asie du Sud-Est à la Commission et de devenir en 2006 directeur pour l’Asie et la région pacifique. Poste qu’il occupait encore tout récemment avant de partir pour Tripoli, où il ne sera finalement resté que très peu de temps.

Erythrée = Marchel Gerrmann (Pays-Bas). Il est actuellement ambassadeur adjoint chargé des questions de développement faisant fonction d’ambassadeur des Pays-Bas au Zimbabwe.

Mali = Richard Zink (SEAE / Allemand). Chef de la délégation de l’UE au Congo (RDC) depuis 2007, où il assure notamment le rôle difficile de représentation au moment de la campagne électorale.

Précédemment, il était le directeur de l’Agence européenne pour la reconstruction des Balkans, poste qu’il a occupé de 2001 à 2007. Il a aussi été en poste au Nigeria, en Ethiopie en Afrique du sud, et chef de la délégation pour le Lesotho et Swaziland.

(crédit : blog svenburgsdorff2008)

Sud Soudan = Sven Kuhn von Burgsdorff (Commission européenne / Allemand) était à la DG développement de la Commission européenne, comme conseiller du directeur général. C’est un spécialiste du développement, depuis 20 ans au service de la Commission européenne. Né en 1958, diplômé de l’université Albert Ludwigs de Freiburg et de l’Institut allemand pour la politique du développement de Berlin, il commence en Afrique au Togo par un poste de conseiller économique au ministère togolais de la planification et des mines, envoyé par la coopération allemande (GTZ – 1988-1989) puis devient expert national détaché à la Commission européenne (1990), toujours au Togo, puis à Bruxelles chargé du desk Guinée-Bissau et Nigéria. Après un passage toujours à la coopération allemande comme conseiller politique (1991-1992), il repart en Afrique, au Mozambique pour la Commission européenne (1992-1996). En 1996, il devient chef de la section Phare (programme de coopération avec les pays d’Europe centrale et orientale) à Bratislava (Slovaquie), pour la Commission européenne, puis coordinateur « Croatie » à la DG Relex (2000), responsable du desk Cuba-Jamaique-Belize-Bahamas à la DG Développement (2001-2003), chargé d’affaires à la délégation de la Havane (Cuba, 2003-2007), avec quelques courts séjours à Haïti (2004) et en Nouvelle-Calédonie (2008). Il a fait son service militaire (deux ans) dans le 272e bataillon parachutiste (Fallschirmjägerbataillon 272) basé à Wildeshausen, dont il est sorti lieutenant de réserve.

Ouzbékistan = Norbert Jousten (SEAE / Belge). Aujourd’hui chef de délégation de l’UE au Kazakhstan (et pour le Turkménistan également). Né en 1947, il entre à la Commission européenne en 1980. Diplômé de l’Université de Liège (master en physique) et de l’Institut St-Louis, Bruxelles (diplôme supérieur de gestion), il a été poste au Luxembourg et à Vienne. En 2001-2004, il est le Chef de la Délégation de la Commission européenne à l’Ukraine, la Biélorussie et la Moldavie à Kiev et de 2004-2008, le directeur exécutif de l’International Science and Technology Centre de Moscou.