Les nuits du Botanique: du 7 au 18 mai

Au fil des années, les Nuits (du) Botanique, à Bruxelles, sont devenues un rendez-vous incontournable. Du 7 au 18 mai, réservez donc au moins deux ou trois soirées pour faire de vraies découvertes ou retrouver des valeurs sûres des scènes belges, françaises, européennes et américaines pop, rock et chanson.

• Prix : par concert (entre 18 et 25 euros). Attention ! sont déjà complets : Moriarty + Coco on + Chris Garneau (le 10 mai), Girls in Hawaai (le 15 mai). Renseignement : Botanique.

En vrac… Quelques noms : les Tetes raides (7 mai) , Dionysos

Emily Loizeau (8 mai), Morcheeba (12 mai), Etienne Daho (13 mai), Yael Naim (14 mai), Peaches, la reine de l’électroclash en DJ set (16 mai) ou Camille (le 16 mai), Pauline Croze (17 mai)…

Quelques soirées, spéciales, aussi, à ne pas manquer :

– Une soirée toutes salles. Pour 25 euros, découvrez qui vous voulez : I’m From Barcelona (Suède), We Are Scientists (Usa), Of Montreal (Usa), Forward Russia ! (Uk), Chrome Hoof (Uk), Two Gallants (Usa), Blood Red Shoes (Royaume-Uni), The Germans (B), Minus (Uk), Get Well Soon (Deutschland), V.O. (B), Timesbold (Usa), …

• Botanique, toutes salles, le 9 mai à 20h00

– La Nuit Balkans. Après la nuit Touareg l’année dernière, le Botanique a décidé de mettre à l’honneur une autre région musicale. Le Balkan Beat Box, une démesure sonore, électronique, remontant au terreau traditionnel sera rejoint sur scène par le Mahala Rai Banda de Bulgarie (maison de disque Crammed).

• Chapiteau au Botanique, le Samedi 10 mai à 20h00

– CocoRosie et le Mons Orchestra. Le célèbre duo des soeurs Bianca et Sierra. Deux ingénues passées maîtres dans l’art de peindre des paysages sonores, un peu à la manière de Cat power, dit-on, mais aussi de Mum ou de Sigur Ros. Elles seront accompagnée du Mons orchestra symphonique. Ce qui devrait détonner. Précision : le Mons Orchestra sera en formation réduite (15 musiciens), ce qui devrait faciliter l’adaptation – en formation lourde, le symphonique tend à ralentir et à alourdir souvent le concept plus léger pop). En première partie, Quinn Walker, un véritable « OVNI » de la scène indé américaine.

• Cirque Royal, le 15 mai à 20h00

Publié dans : Musique Pop Rock World