Le cross-border. Un « trafic humanitaire » en Syrie

(BRUXELLES2 – à Amman et Za’atari) « C’est une sorte de trafic. Mais un trafic humanitaire » indique un responsable d’une ONG qui veux préserver le sceau de l’anonymat. Car la pratique transfrontalière, qui représente aujourd’hui près de 20% de de l’aide humanitaire distribuée pour le conflit syrien, est très risquée et non-officielle. Utilisée à la […]

A lire