Hymne : abandonner Beethoven et adopter Arno ?

(BRUXELLES2) En ce jour de la fête de la musique, ne faudrait-il pas veiller à adapter l’hymne européen, un peu vieillot à mon gout. Non pas changer l’air – qui si il n’est pas inscrit dans le marbre des Traités – a une vertu – symboliser l’âme européenne – mais trouver une version un peu plus […]

A lire