News Blog

European cooperation in the spotlight on July 14

(B2) Ce défilé du 14 juillet est placé sous le symbole de la coopération et de l’Agir ensemble, nouveau maître mot d’Emmanuel Macron, afin d’illustrer l’ensemble des coopérations militaires que conduit la France avec ses voisins européens

(credit: Eurocorps)

La volonté du gouvernement français est d’apporter « a strong tribute » European military cooperation — bilateral or multilateral — within the framework of the Common Security and Defense Policy (CSDP) of the European Union or within the framework of NATO. Enough to " provide viewers with an image of unity » précise un officier de l’Eurocorps.

A pied…

Une compagnie espagnole du 3e régiment d’infanterie de Siero de la Brigada Galicia VII participera au défilé, de retour du Mali dans le cadre de la mission de formation de l’armée malienne EUTM Mali, ainsi que 450 hommes de la brigade franco-allemande (BFA), qui a aussi été récemment engagée au Mali. Pour les Espagnols, ce défilé est une première : 128 soldats essentiellement de l’armée de terre, mais aussi de la marine et de l’armée de l’air, fouleront le pavé (ou voleront au-dessus) des Champs Elysées. C’est aussi une manière de rendre hommage aux spanish military who ensured by their courage and their promptness of reaction last February the safeguard of the Malian camp of Koulikoro. The Eurocorps will also be present with a contingent of 35 soldiers under the command of its leader, Lieutenant General Jürgen Weigt, alongside the France Rapid Reaction Corps (CRR-France) based in Lille.

In the air

Côté aérien également, il y a aura un aréopage européen. On trouvera ainsi, aux cotés des Mirage ou Rafale français, des Typhoon/Eurofighter (espagnol et britannique), un Tornado allemand et des F-16 (belge et néerlandais). Seront également présents un Casa CN 235 portugais, un A400M allemand et un KC-130 espagnol afin d’illustrer la coopération croissante en matière d’aviation de transport ou de ravitaillement.

On the helicopter side, Spanish and German Tiger aircraft will fly together with their French comrades, as well as two NH90 (Caiman) helicopters - a German and a Spanish BHELMA III -, as well as two British CH 47 heavy transport aircraft.

Les étendards des dix pays de l’EIE

More symbolically, the flags of the military units of ten countries participating in the European Intervention Initiative (EII) — Germany, Belgium, Denmark, Spain, Estonia, Finland, Netherlands, Portugal, United Kingdom, France — will parade at the opening of the parade on foot. In all, some 4200 soldiers, 196 wheeled vehicles, 69 planes and 39 helicopters are expected on the Champs Elysées on Sunday.

Un mini sommet européen centré autour des pays de l’IEI

Après le défilé, le président français Emmanuel Macron recevra à déjeuner une dizaine de dirigeants européens qui participent à l’IEI. Un moyen de relancer politiquement une initiative qui s’est un peu enlisée dans des sables ‘techniques’… et peut-être également de discuter un peu politique européenne (notamment du soutien nécessaire à la candidate à la Commission européenne, Ursula von der Leyen).

La Chancelière Angela Merkel sera bien présente, ainsi que le Premier ministre belge Charles Michel, son homologue néerlandais Mark Rutte et le président finlandais Sauli Niinistö. Le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa et son alter ego estonienne Kersti Kaljulaid seront également de la partie, tout comme le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg.

Côté espagnol, c’est la ministre de la Défense Margarita Robles qui sera présente, le Premier ministre Pedro Sanchez étant très occupé à Madrid à tenter de mettre sur pied une majorité. Le Danemark sera représenté par sa tout nouvelle ministre de la Défense Trine Bramsen. Quant aux Britanniques, ils boudent ou sont en campagne électorale. Theresa May n’a pas franchi la Manche, représentée par un simple ministre délégué (le ministre d’Etat de son cabinet).

NB: apparently neither Ursula von der Leyen, current Minister of Defense and candidate for the European Commission, nor Federica Mogherini, the head of European diplomacy (on the move in Iraq) will be present.

(Nicolas Gros-Verheyde)

Nicolas Gros Verheyde

Chief editor of the B2 site. Graduated in European law from the University of Paris I Pantheon Sorbonne and listener to the 65th session of the IHEDN (Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale. Journalist since 1989, founded B2 - Bruxelles2 in 2008. EU/NATO correspondent in Brussels for Sud-Ouest (previously West-France and France-Soir).