Central Southern AfricaBlog AnalysisMissions Operations

EUFOR RCA. The success criteria of General Pontiès

The European peacekeeping mission in the Central African Republic (EUFOR RCA) has six months to restore security and reduce the circulation of arms. But what will be the criteria for its success?

EUFOR Estonian contingent patrol in Bangui
VAB d’EUFOR RCA « sur le terrain » (Crédit : EUFOR RCA)

(BRUXELLES2) Quels sont les critères de réussite pour la mission EUFOR RCA pour les six prochains mois ? Le général Philippe Pontiès, commandant de l’opération, en voit trois. « Si en fin de mandat, nous avons pu accroître les forces de la MISCA et de Sangaris, enclencher un retour durable des humanitaires dans le secteur et appuyer les autres opérations, j’estime que la mission aura été remplie » he said at a press conference on Wednesday (June 18).

Des motifs de réjouissances malgré tout…

On n’en est pas encore là ! Le général fait en effet preuve d’une joie plutôt mesurée. “I am delighted with the speed with which EUFOR has reached full operational capability”  he says. Despite several difficulties: « un certain nombre de contrats en matière de logement et de système d’information, une capacité de soutien inexistant, la difficulté de ne faire qu’avec la voie aérienne, la situation sécuritaire à laquelle les soldats ont à à faire sur place ». 

An alarming security situation in the 3 zones

La situation sécuritaire sur les trois zones d’actions d’EUFOR — l’aéroport de Bangui, l’ancienne usine dite UCATEX et l’école de police — est « alarming ». L’aéroport est une “transit and contact zone”, according to the senior military officer. « Le coin sud-ouest de l’aéroport fait partie de la mouvance anti-balakas.

A l’est, la majorité de la population est musulmane. » Autre zone de transit, le camp de M’Poko. « Il y passe de nombreux flux qui mériterait d’être mieux contrôlés, ne serait-ce que pour améliorer la situation sécuritaire des personnes déplacées ». Le 3e arrondissement et le 5e arrondissement – l’un plutôt musulman, l’autre plutôt chrétien – concentrent les tensions.

Faced with this situation, EUFOR has two components, a special forces unit « dédiée aux renseignements d’origine humanitaire et à la reconnaissance des zones » and a unit of gendarmes. “They started their patrols in the 5th arrondissement of the city”. Et ce n’est que le commencement. “If it goes well, they are doing similar projects in the 3rd arrondissement”. 

Necessary support

Expectations are high. “This mission has a very high symbolic and psychological value” reminds the commander. The visible and robust deployment of the mission in the third arrondissement is even “ vital ". Because the population is « excédée par le niveau récurrent d’insécurité et la circulation des armes ». « Un niveau d’insupportabilité a été atteint ». The mission is therefore expected at the turn. « Mais encore faut-il que tout le monde s’y mette et qu’on nous aide » affirme le général. Les soldats n’ont jusqu’ici pas fait « l’usage de leur armes ». But this remains permitted by Chapter 7 of the United Nations resolution.

Pilot projects pending?

 « Une approche globale est la seule à même de rétablir la confiance dans le camp de M’Poko » says the military official. " ATvec les ONG, au delà de l’analyse humanitaire, nous partageons la voie à suivre dans ces zones. Nous sommes parfaitement coordonnées avec les différents services pour la réhabilitation des infrastructures urbaines et des projets pilotes de réconciliation par le travail ». D’autres projets communs sont prévus pour accroitre la mobilité de la population et son accès au commerce, aux soins, à l’éducation et au cimetière. Des projets pilotes menés par la mission sont également en cours pour fournir “detection equipment” et identifier des personnes suspectes sur le terrain.Mais la réalisation de ces projets se heurtent à l’enjeu sécuritaire. Les humanitaires ont « funds " for projects, but cannot implement them. "NGOs have said that if they feel the level of security is strong enough, they will start their projects."

(Loreline Merelle)

Read also:

Faced with the deteriorating situation, it is urgent to deploy EUFOR RCA (General Ponties)

Nicolas Gros Verheyde

Chief editor of the B2 site. Graduated in European law from the University of Paris I Pantheon Sorbonne and listener to the 65th session of the IHEDN (Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale. Journalist since 1989, founded B2 - Bruxelles2 in 2008. EU/NATO correspondent in Brussels for Sud-Ouest (previously West-France and France-Soir).