Actu BlogAfrique Ouest - SahelPiraterie maritime

[En bref] Attaque d’un bateau de pêche au large de Freetown

(B2) Un navire de pêche chinois a été attaqué par 13 hommes armés le 22 juillet à 10h55 UTC au large de Freetown au Sierra Leone. Après une intervention des garde-côtes libérians, l’équipage a été libéré 36 heures après le 24 juillet.

Le FV Shenghai2 amarré au Port de Bushrod (photo : MOD Liberia

L’alerte générale est donnée le 23 juillet 2023, vers 8 heures, par le Centre d’opérations maritimes conjointes de la marine de la Sierra Leone. Deux navires de pêche, le FV Aliman et FV Shenghai-2 ont été attaqués par des pirates à 20 nautiques au large du port de Freetown au Sierra Leone (à 8° 36′ nord et 13° 3° ‘ Ouest), signale le message. Les pirates se sont emparés d’un des deux navires : le FV Shenghai2, avec à leur bord 23 membres d’équipage (6 Chinois et 13 Sierra-Leonais).

« Dès réception de l’information, le centre d’opérations maritimes des garde-côtes libériens entame une surveillance et une coordination continues avec les marines de la Sierra Leone et de la Côte d’Ivoire » indique le QG des forces armées du Liberia qui coordonne l’opération. L’opération en mer mobilise deux navires des garde-côtes et onze marins.

Plusieurs heures de filature

« Après environ 12 heures de recherche, l’équipe d’opérations spéciales des garde-côtes libériens localise le navire suspect à une distance proche des frontières maritimes internationales entre le Libéria et la Sierra Leone » indique le communiqué des forces armées du Libéria. « Le navire est suivi jusqu’à ce qu’il atteigne la zone générale de Monrovia à environ 9 milles marins au large de la communauté de King Grey, RobertsField Highway ». Pour « des raisons tactiques » le contact physique des garde-côtes avec le navire ne se produit qu’en pleine nuite à 0 heures le 23 juillet 2023 à la position 06o 07′ Nord, 010o 47′ Ouest.

Intervention musclée

Les garde-côtes libériens abordent et sécurisent tout d’abord le pont inférieur du navire. Les pirates ripostent par des tirs. Après cet échange, trois pirates prennent le large à bord un bateau de sauvetage, un premier pirate est alors capturé et deux membres d’équipage secourus. Après quelques heures de négociation, les garde-côtes reprennent l’assaut sur le pont supérieur, arrêtent un deuxième pirate et libèrent les 21 membres d’équipage restants. Le reste des pirates s’est envolé. Le navire est sécurisé et ramené sur la base des garde-côtes libériens sur l’île de Bushrod. Trois fusils d’assaut et une Winchester sont saisies.

(Nicolas Gros-Verheyde)

 

Lire aussi :

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).