Première opération pour le task group franco-tchèque avec les forces armées maliennes

(B2) Dans le cadre de la task-force Takuba déployée au Mali, des commando marines français et des commandos tchèques ont mené de concert leur première opération de reconnaissance avec une unité des forces armées maliennes

(photo : État-major des armées/France)

Concrétiser la formation

L’opération s’est tenue du 20 au 22 novembre et impliquait le task-group n°2 de Ménaka et de l’Unité légère de reconnaissance et d’intervention n°6 (ULRI) des forces armées maliennes. Elle a été conduite « à une trentaine de kilomètres au Sud-Ouest de Ménaka », indique l’état-major des armées français dans un communiqué. Cette mise en application intervient après un cycle de cinq semaines de formation et d’entraînement.

Une opération, trois objectifs

Après acquisition de renseignement et « grâce au dialogue établi avec la population », les militaires ont réalisé des opérations d’infiltration motorisées de jour et de nuit. Les militaires français et tchèques ont encadré deux sections de militaires maliens, avec un triple objectif : « perturber les réseaux des groupes armés terroristes » ; « montrer la présence des militaires maliens accompagnés de la task-force Takuba » ; « évaluer les compétences acquises par l’ULRI 6 », afin de valider leurs capacités à « mener des opérations plus longues et dans la profondeur ».

(Helen Chachaty)

Lire aussi : Les Tchèques de Takuba confrontés à un IED. Pas de blessés