Afghanistan. Les évacuations continuent. À bas bruit. Merci le Qatar

(B2) Le Quai d’Orsay l’a annoncé vendredi (3 décembre). Plus de 300 personnes viennent d’être mises en sécurité, dans un vol exceptionnel entre Kaboul et Doha.

Afghans, Français et… Néerlandais

Un avion affrété par le ministère (français) des Affaires étrangères a permis d’évacuer 258 Afghanes et Afghans « particulièrement menacés à raison de leurs engagements — notamment des journalistes —, ou de leur lien avec la France ». Cela comprend notamment « des anciens personnels civils de recrutement local de nos armées » (alias les PCRL). Leur rapatriement vers la France sera organisé en « fin de semaine prochaine ». Onze Français et une soixantaine de Néerlandais et leur ayants droit ont également été évacués par ce vol.

500 personnes évacuées depuis septembre Doha

Cette opération « exceptionnelle » n’est cependant pas unique. Les évacuations continuent de façon assez discrète. Depuis le 10 septembre, « 110 Français et leurs ayants droit ainsi que 396 Afghanes et Afghans à mettre en protection » ainsi qu’un citoyen d’un autre État membre de l’Union ont été évacués sur dix vols distincts « organisés par le Qatar ». Et ces opérations pourraient continuer. « L’ensemble des services » de l’État reste « pleinement mobilisé » dans la poursuite de ces opérations d’évacuation.

Merci Doha !

Ces opérations ont été organisées « par la France avec l’aide du Qatar ». Le pays du Golfe est particulièrement actif et a gardé des liens avec les Taliban. Il héberge notamment les négociations entre Américains et les nouveaux occupants du pouvoir à Kaboul. Il a aussi maintenu des vols réguliers depuis Kaboul.

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.