La Suède et Takuba, la Russie, l’OTAN par Peter Hultqvist

(B2) Le ministre suédois de la Défense, Peter Hultqvist, était l’invité de B2 cette semaine pour un tour d’horizon de quelques sujets d’actualité. Quelles bonnes phrases…

Peter Hultqvist (crédit : regeringen.se)

Task Force Takuba : les Suédois pleinement opérationnels fin mars

Les 150 Suédois présents au Sahel (forces spéciales, hélicoptères) seront « pleinement opérationnels très bientôt, avant fin mars ». Il n’y a pas de mentoring (accompagnement des forces maliennes par les Suédois). C’était « une préférence du côté des Français de rechercher différentes compétences ». 

Sahel : un engagement nécessaire

« J’espère que de plus en plus de pays participeront à l’opération. C’est nécessaire. Il y a un besoin de davantage de soutien de la part des autres en pratique. […] La lutte contre les terroristes internationaux est très importante. Il y a un grand risque que ces terroristes aillent en Europe ».
 
La Russie : la menace réelle

« La Russie n’est pas une menace, c’est la réalité.  C’est 2008 et la Géorgie. C’est 2014 et l’annexion de la Crimée. C’est la guerre dans l’Est de l’Ukraine. C’est la situation déséquilibrée en Biélorussie. […] C’est la désinformation. […] Ce sont beaucoup d’exercices ou d’opérations dans notre voisinage. »

Rejoindre l’OTAN n’est pas une option
 
« Au gouvernement, nous défendons tous les alignements militaires. Nous ne sommes pas intéressés à changer la doctrine de sécurité suédoise. […] Il est plus sage d’avoir ces coopérations directes et de construire l’interopérabilité dans les réalités pratiques que de commencer un grand débat ».
  
Participation au Programme Tempest

« Nous avons un accord. Et nous travaillons sur la base de cet accord. Je n’ai pas plus de commentaires sur ce sujet ».

(AP, NGV)

Lire : La Russie n’est pas une menace, c’est une réalité ! Mais la Suède n’entend pas changer de doctrine et adhérer à l’OTAN (Peter Hultqvist)