Les pêcheurs italiens retenus en Libye sont libres

(B2) Les 18 pêcheurs venus de Sicile retenus prisonniers dans l’Est de la Libye depuis septembre ont été libérés

(crédit : Farnesina – Luigi di Maio)

« Nos pêcheurs sont libres. Dans quelques heures, ils pourront embrasser leurs familles et leurs proches », a affirmé le ministre italien des Affaires étrangères Luigi di Maio, sur facebook. Libération rendue possible par l’agence italienne de renseignement extérieur (AISE) et « tout le corps diplomatique », remerciés chaleureusement par le ministre, ancien leader du mouvement 5 Étoiles.

Venus à Benghazi (Libye) récupérer leurs concitoyens, Luigi di Maio et le premier ministre Giuseppe Conte en ont profité pour répéter directement au maréchal Haftar, commandant de l’armée nationale libyenne (opposition), un message : « Le gouvernement continue de soutenir fermement le processus de stabilisation de la Libye. »

Ces pêcheurs originaires de Mazara del Vallo (Sicile) avaient été arrêtés en septembre par les autorités de l’Est de Libye. Motif avancé : ils pêchaient dans la zone économique exclusive libyenne. Une arrestation opportune, alors que des footballeurs libyens avaient été arrêtés en Italie, dans un contexte délicat de négociation intra-libyenne où Rome est toujours actif.

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).