Le navire amiral de l’opération Irini hors de service. Le QG change de main

(B2 – exclusif) L’épidémie de coronavirus a eu raison du quartier général de force de l’opération de l’UE de contrôle de l’embargo en Libye (EUNAVFOR Med / Irini)

Au QG de Rome (crédit : EUNAVFOR Med Irini)

L’état-major de force ‘out’

Comme indiqué dans notre article précédent (lire : Le navire-amiral de l’opération Irini touché de plein fouet par le Covid-19. Des cas à EUTM Mali aussi), une très large partie de l’équipage de l’ITS Carlo Margottini a été testée positive au virus, ainsi qu’une bonne partie de l’état-major embarqué (l’état-major de force ou FHQ en abrégé militaire). Au final, 18 ont été testés positifs (et non 4 comme annoncé au départ), dont le commandant de la force et le chef d’état-major (COS), selon le dernier bilan, obtenu par B2. Ce qui est logique vu les conditions de promiscuité à bord, et le nombre de cas constatés après les tests.

Une solution pragmatique

Sur un effectif de 25 officiers, il n’en reste que sept négatifs. Ce qui est trop peu pour faire fonctionner l’état-major. C’est donc le quartier général d’opération (OHQ), situé à Rome, qui a repris temporairement les fonctions de commandement de la force opérationnelle de l’UE. Une solution assez originale. Mais, en soi, cela ne pose pas vraiment de problème pratique, tous les ordres étant passés par voie électronique (ou radio). Dans le cas d’une opération terrestre de combat, une telle solution serait dommageable à l’efficacité. Dans le cas d’une opération aéronavale, c’est tout à fait gérable, au moins temporairement.

(Nicolas Gros-Verheyde)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.